One Love EP

by Senbeï

/


  • "One Love" est un EP solo de Senbeï (Acoosmik) ayant la particularité de raconter une histoire, plus ou moins d’Amour, en 6 chansons. Chaque chanson pouvant néanmoins s'écouter sans être obligé de connaitre les autres...

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.

about

Free EP !!!

credits

released 25 April 2014

Écrit et interprété par Senbeï.
Produit par Inkredibl'Chapô, 3mpreinte, Djar One et Sample Sickness.
Scratché par Kool Kesta.
Enregistré, mixé et masterisé par Djar One au Beats House Studio, LH.
Artwork : Prems

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Acoosmik Le Havre

Depuis 2005, Acoosmik crée une musique qui prône les valeurs originelles du Hip-Hop: un retour aux sources funky, énergique et décomplexé, avec une bonne dose d'humour et de fun ! Pour ça, le quintet havrais composé de Djar One, Senbeï, Dj Moon's, Inkredibl' Chapô et Kesta distille samples, breakbeats, scratchs précis et affûtés... PEACE, UNITY, LOVE AND HAVIN'FUN !!! ... more

contact / help

Contact Acoosmik

Download help

Shipping and returns

Track Name: Pas de Fleur (prod. Inkredibl'Chapô)
Pas de Fleur

Enfin l’weekend, la semaine fût compliquée / Trop de haine et d’contrariétés. Pour mon cœur le docteur / M’l’avait pourtant contre-indiqué. Peu importe il est l’heure / De trinquer et d’éradiquer toute forme de mauvaise humeur / Alors ce soir je sors pour rigoler, pour picoler / Et si j’suis bon… pour niquer. J’ai ma panoplie d’Lover / Pimpant, j’suis bien nippé. J’planifie déjà l’after / Au cas où j’suis équipé : capotes, menottes et gaffeur / Pas d’fleur, du hardcore, je recherche le corps à corps / Avec une meuf qui s’rait d’accord pour qu’on joue aux porno acteurs / Une coquine en chaleur encore plus chaude qu’un radiateur / Et qui n’aurait pas peur de terminer chez l’chiropracteur / Mais pour l’instant pas d’flirt, j’suis avec mes potes au bar / Pas là pour boire de la flotte, j’vais pas t’raconter d’bobards / Un pakistanais veut qu’j’achète une rose pour la dame derrière / Non merci pas d’fleur… j’préfère lui offrir un verre… //
Track Name: C'est quoi c't'Embrouille (prod. 3mpreinte)
C’est quoi c’t’Embrouille !?

Nan mais c’est quoi c’t’embrouille ? / J’suis dans un lit qu’est pas l’mien, d’hier je n’me souviens d’rien / J’ai surement dû boire plein d’vin, je sais, c’est pas bien / Mais comme toujours les conséquences, j’y pense le lendemain / C’est malin ! Mal à la tête, haleine et regard canins / J’aime faire la fête le soir mais j’le regrette le matin / C’est quoi c’t’embrouille ? / Je sens les draps qui bougent et des doigts qui m’touchent, une bouche / Me fait un bisou dans l’cou… Elle a l’air douce ! / J’fais semblant d’dormir encore pour qu’elle aille prendre sa douche / Comme ça j’partirai en douce… Mais si j’ratais l’Amour !? / Allez, je me retourne, suspens… Roulements d’tambours /

Oh ! Mais c’est qu’elle est belle la demoiselle / Enchanté, désolé j’sais plus comment tu t’appelles / D’ailleurs j’sais pas non plus si on est chez toi ou à l’hôtel / En fait j’sais même pas où on s’est rencontré, c’est quoi c’bordel !? / Tout ça, c’est surement c’qu’elle a lu dans mes yeux / Dès qu’nos regards se sont croisés j’me suis senti comme paralysé / Pas un mot n’est sorti d’mon bec, timide et mal à l’aise / Mais on dirait qu’ça n’l’embête pas, elle sourit et m’donne un baiser / Elle se blottit dans mes bras, j’comprends rien mais laisse faire / J’s’rai qu’un abruti si j’m’en allais rejoindre ma sphère / En plus j’suis bien là !... ça change / Et même si j’trouve ça étrange… vraiment j’suis bien là ! / Elle promène sur mon ventre lentement ses longs ongles / J’crois qu’on pourrait s’entendre j’ressens des bonnes ondes / Drôle d’impression, par une inconnue j’suis séduit / Elle lance un regard polisson, content de n’pas m’être enfui… Action ! /

L’étape des préliminaires franchie avec succès / Il reste un obstacle avant d’entrer dans l’vif du sujet / Trouver une capote vaille que vaille, j’fouille dans toutes mes poches mais que dalle / Pareil dans mon larfeuille, même celle de s’cours s’est faite la malle / C’est plutôt bon signe, ça veut dire qu’cette nuit j’m’en suis servi / Un stress en moins car j’suis pas toujours malin quand j’bois d’l’eau d’vie / Quant à Madame, elle retourne tous ses tiroirs mais en vain / Donc j’lui dis : « reste ici j’cours à la pharmacie et j’reviens » / Me v’là dehors, j’reconnais même pas l’quartier, fait chier ! / Mais où j’suis ? Cette nuit j’devais vraiment être éméché / Voire gravement amoché, pas loin d’être un déchet / Ça va pas m’empêcher d’dénicher c’que j’suis venu chercher / Pas un chat dans les rues, rideaux des boutiques descendues / Parce que bien entendu c’est Dimanche ; difficulté accrue / Je vais et viens de trottoirs en parvis sans parvenir / À trouver ne s’rait-ce qu’un distributeur, j’vais d’voir m’abstenir / J’aperçois un lascar qui ère j’me dirige vers lui / J’demande gêné, un préservatif, il me regarde et ri / Le mec en a un mais négocie car a compris / Qu’à cet instant pour moi l’plus important c’est qu’j’me l’approprie / Cinq Euros l’bout d’caoutchouc, le salaud, pas d’sentiment / J’achète car j’suis en rut et trace ma route sans perdre un moment / J’retrouve la rue d’la miss, arrive à son bâtiment / Merde l’interphone, putain ! Mais elle s’appelle comment ? //
Track Name: L'Air Con (prod. Djar One)
L’Air Con

Ça fait déjà plusieurs semaines que j’me sens plus l’même / Suffit qu’une personne vous aime et d’un coup la nature humaine / Semble être plus saine, dans ma vie un peu d’sel / Ça m’fait pas d’mal, parait qu’j’ai les yeux pleins d’étincelles / Mais bordel c’qu’elle est belle, aussi brillante que charmante / Des qualités à la pelle, elle trouve mes blagues marantes / Pourtant c’était mal engagé, 1ère rencontre un vrai sketch / Mais j’l’ai recroisé en faisant exprès, pas loin d’où elle crèche / J’l’ai joué un peu plus fine, cette fois si j’étais à jeun / Elle aussi, c’est p’têt vrai qu’ça simplifie, la vie par moments / 1 heure après j’ai eu l’honneur, d’mettre mon machin dans son vagin / C’est p’têt vrai aussi, qu’c’est beau la vie finalement / J’étais aux anges ! Savoureux mélange / De joie, de poils et de langues, phénomène étrange / Directement j’ai compris qu’elle était différente / Une fois vidé j’ai pas tenté de prendre la tangente /

J’suis tombé amoureux, j’ai bien l’air con maintenant / J’affiche un air heureux, me balade en chantonnant / J’ai toujours été peureux, dès qu’y avait des sentiments / C’est beaucoup trop douloureux, ça finit mal généralement /
Mais j’suis tombé amoureux, j’ai bien l’air con maintenant / J’affiche un air heureux, me balade en chantonnant / J’ai toujours été peureux, dès qu’y avait des sentiments / J’pensais qu’c’était douloureux mais ça rend vivant finalement /

Sourire indélébile, l’air débile / L’impression de devenir pire qu’tous ces imbéciles qui d’habitude m’horripilent / Dire que j’trouvais leur bonheur peu crédible / J’n’imaginais pas que Cupidon me prendrai pour cible / Impossible ! En couple j’me suis jamais senti libre / Mais j’me sens ivre, cette fille me fait perdre l’équilibre / J’me délivre de quelques complexes, avec elle je me livre / Moi qui pensais qu’ça n’arrivait qu’dans les films et les livres / Me v’là embarqué dans une histoire à l’eau de rose / J’ai succombé donc accepté ce beau cadeau d’Eros / Au-delà de la logique, je suis mon instinct / Un amour presque pathologique, j’suis gravement atteint / Accro à sa peau de satin, mon bout se tend / Dès qu’mes mains se posent sur son beau popotin consentant / Et toujours content de m’accueillir, Madame sait recevoir / On prend du bon temps, on n’pense qu’à jouir et c’est jubilatoire /

Refrain

On s’voit dès qu’on peut, on s’envoie des texto cuculs / Toujours un goût de trop peu mais faut bien qu’nos vie continuent / Désolé les copains l’weekend j’ai d’autres trucs de prévus / Les doux rendez vous coquins remplacent les beuveries, les bévues / Certains m’disent que j’fais l’con, qu’faudra pas dire qu’j’étais pas prévenu / J’comprends leur réaction mais j’suis dans la passion des débuts / Pas d’panique ! / Demain si ça s’termine bien sûr j’serai déçu / Mais cette fille aura tout d’même enrichi mon vécu / Depuis qu’je suis amoureux, j’trouve tout bien plus savoureux / Et franchement j’vous avouerais qu’ je n’pensais pas que j’trouverai / Quelqu'un qui sache à ce point me rendre heureux / Et qu’en plus ce soit réciproque, faut croire que j’me gourais / J’ai trouvé mon double avec plus de cheveux et des nichons / Evidemment ça m’trouble mais c’est bon d’vivre à l’unisson / J’m’aperçois qu’avant elle ma vie n’avait rien d’folichon / Tout simplement car j’avais pas connu l’grand frisson //

Refrain
Track Name: Elle doit passer ce Soir (prod. Djar One)
Elle doit passer ce Soir

Jamais j’n’ai à ce point aimé une femme / P’têt même bien qu’avant elle, j’avais seulement cru être amoureux / Libéré de mes instincts d’homme polygame / C’est certain j’n’ai besoin que de ses longs baisers langoureux / Les autres nanas sont devenues fades / Plus aucune n’a d’intérêt, me serais-je fait marabouter ? / J’ai l’impression de vivre un conte ou une fable /
C’est c’que j’me dis sans arrêt mais là je commence à douter / Non pas d’la sincérité mais d’la longévité / D’cette histoire, qui je l’sens n’a plus qu’une durée dérisoire / On est allé si haut qu’on s’est brulé les ailes comme Icare / C’est bizarre, j’pense pas qu’ça va durer, mais j’veux y croire / Apres tout j’peux m’gourer alors je garde espoir / On n’va pas faire une croix sur l’bonheur après quelques déboires / On s’ra à la hauteur tant qu’y’a d’l’amour l’reste est accessoire / Ça va vite s’arranger, t’manières, elle doit passer c’soir… /

Elle doit passer c’soir… Elle doit passer c’soir… Elle doit passer c’soir…

Elle doit passer c’soir, j’lui prépare un bon diner / Elle va s’détendre et comprendre qu’ce s’rait con d’abandonner / Ne pas vivre que pour soi ça s’apprend, chez moi c’est pas inné / J’ai fais quelques boulettes, en l’admettant elle va m’pardonner… / Les couples traversent des épreuves, c’est pour ça qu’je n’voulais / Plus m’impliquer. J’aime pas quand c’est compliqué / Alors dans le doute j’évitais l’big love pour n’pas me faire rouler / Mais j’ai craqué et j’ai peur de m’faire plaquer / Je refuse de la perdre, qu’est ce que j’ferais sans elle ? / J’ai trouvé ma perle, elle s’envole, j’finis à l’asile / Comment la convaincre ? J’connais pas toutes les ficelles / Si vraiment l’amour pouvait tout sauver ce s’rait si facile… / Jamais j’n’ai à c’point aimé une femme / Et j’sens bien qu’elle va m’échapper, c’est râpé, il est trop tard / J’ferais mieux d’me préparer à vivre un drame / Madame est occupée, elle vient d’appeler… elle passera pas c’soir… //

Elle passera pas c’soir… Elle passera pas c’soir… Elle passera pas c’soir…
Track Name: My Love (prod. Sample Sickness)
My Love

Putain t’es partie, pourtant c’était parfait / T’étais pas qu’une parmi d’autres, avec toi j’parlais / On n’s’était rien promis, on n’avait pas d’projet / Aucun programme, hormis profiter et s’marrer / On s’voyait quand on pouvait, donc pas souvent, mais ça m’allait / Forcement ça t’a saoulé, fatalement tu t’es envolée / Pilule dure à avaler, ridicule envie d’t’appeler / J’me sens nul depuis qu’t’as filé, j’fais que fumer et picoler / Bien sûr que j’vais m’relever mais là j’suis mal à en crever / Pour décrire tout c’que j’éprouve faudrait qu’j’écrive au moins 3 pavés / Rien à foutre qu’tu sois navrée ! C’est pas vrai / J’ai bien compris que j’te gavais… mais pourquoi ça m’rend taré ? / C’est pas si grave et j’ai traversé d’autres épreuves mais / J’reste à l’était d’épave, effondré et complètement paumé /Sonné, je pige pas c’qu’y m’arrive, marre d’en baver / De délirer, j’vais dériver… mais pourquoi tu t’es barrée ? / Je barjote, envisage des scénarios-catastrophes / J’suis sûr qu’un nouveau mec partage ton pieu, même si j’ai pas d’preuve / Je radote car j’ai pas simplement perdu ma meuf / Pas sûr que j’puisse un jour retrouver mieux, tu resteras « My Love » / Pour t’oublier je manœuvre et je tente tout / Pour qu’ma raison puisse dominer mes émotions, mais en vain / J’vais pas t’faire avaler des couleuvres ou dire qu’j’m’en fous / Plongé dans une profonde affliction, j’reste au fond d’mon ravin / (Merde !) Faut qu’j’admette que j’m’étais complètement gouré / Qu’en fait, pour les doux duos amoureux j’suis pas doué / Faut qu’j’arrête d’espérer voir cette conne de roue tournée / Qu’j’accepte et qu’j’avance avant d’définitivement couler / Mais putain t’es partie, pourtant c’était parfait / T’étais pas qu’une parmi d’autres, avec toi j’parlais / On n’s’était rien promis, on n’avait pas d’projet / En fait c’était formidable et j’ai tout foiré //
Track Name: The Look of Love (prod. Djar One)
The Look of Love

The look of love /
Is in your eyes /
The look your heart can't disguise //