En vous remerçiant​.​.​. (sous vos applaudissements)

by Acoosmik

/
  • Streaming + Download

     

1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.

about

Acoosmik a 10 ans cette année (Ouaais !!!) et pour fêter ça, on a décidé d’arrêter (Aaaah !!!). Et oui, comme le chante (pas très très bien) Jean-Louis Aubert : « Voilààà c’est fini ! ». Avant que l’on nous pose la question, on précise qu’il n’y a bien évidemment aucune embrouille, aucune scission… Mais la vie privée, les envies et les disponibilités de chacun ayant évolué, il était de plus en plus difficile de nous réunir tous les 5 en même temps, donc de créer. C’est l’occasion pour nous de te remercier, public fidèle et un peu fou qui nous a aimés et supportés. Un grand merci également aux inconscients qui nous ont diffusés et faits jouer dans leur ville, leur salle, leur bar, leur cave… On a, grâce à vous tous, accumulé un paquet de souvenirs gravés à jamais. L’aventure était belle et continuera pour chacun d’entre nous (les uns n’étant jamais très loin des autres pour les projets annexes ou solos). Et comme on ne pouvait tout de même pas se quitter comme ça et qu’il est conseillé de toujours faire l’amour une dernière fois avant de rompre, nous vous donnons rendez-vous Lundi 30 Mars 2015 pour une dernière surprise.
En vous remerciant…

credits

released March 30, 2015

Written by Senbeï, Kesta & Djar One.
Produced, recorded, mixed and mastered by Djar One at Beats House Studio, LH. (Except "Why don't we breakin' ?!?" produced by Inkredibl'Chapô)
All cuts by DJ Moon's & Inkredibl'Chapô (except "Is it hot ?" by Djar One).
Photo by KeyZ'.

tags

license

all rights reserved

about

Acoosmik Le Havre, France

Depuis 2005, Acoosmik crée une musique qui prône les valeurs originelles du Hip-Hop: un retour aux sources funky, énergique et décomplexé, avec une bonne dose d'humour et de fun ! Pour ça, le quintet havrais composé de Djar One, Senbeï, Dj Moon's, Inkredibl' Chapô et Kesta distille samples, breakbeats, scratchs précis et affûtés... PEACE, UNITY, LOVE AND HAVIN'FUN !!! ... more

contact / help

Contact Acoosmik

Streaming and
Download help

Shipping and returns

Track Name: Le Début de la Fin (prod. Djar One)
Fonky forever !
Track Name: Why don't we breakin' ?!? (prod. Inkredibl'Chapô)
Why don't we breakin' ?!?

DJAR ONE
Je danse pas le break sauf peut-être sous piquette / Esquisse un Mia si y’a de quoi mouiller la liquette / Via un rock acrobatique totalement désynchro / Ta copine alcoolique en block vomit sa Kro / Vaut mieux pas que je danse du mal à suivre la cadence / Ma panse me freine sur le dancefloor à la peine / Plus de sport en semaine semelles collées au sol / Tel un aérosol postillonne et brasse de l’air / A la ramasse sur le rythme je donne plutôt dans la rime / Arrimé au comptoir je fais le décompte des victoires / Je sais c’est contradictoire avoir le sens du beat / Mais être dubitatif devant trois pas à la suite / Une choré c’est la fuite me cuite comme un goret / J’aurais du m’abstenir une règle dure à tenir / Assure sur ce riddim ridiculise les MCs / J’aime si le fonky abime et use le parquet /

SENBEÏ
J’kiffe la musique fonky, ça m’donne envie d’bouger mon cul / Bien danser c’est compliqué mais quand j’ai bu j’n’y pense plus / J’me balance sur l’dancefloor, j’essaie d’faire croire que j’m’en sors / Mais j’suis trop naze comme danseur, j’fais 2 - 3 pas j’suis en sueur / Donc les pass-pass, tomah's, freeze et coupoles / Tu penses bien que j’les place pas, ça frise le ridicule / Ma souplesse laisse à désirer, bon qu’en farandole / Désolé si j’te bouscule, j’suis en mode chaussures à bascule / Ceux qui m’voient sur la piste s’posent des questions, z’ont l’impression / Qu’j’n’entends pas la même musique vu qu’sur les temps j’suis pas en rythme /
Aucune progression depuis 88 / Je fais pitié quand j’imite Michael Jackson devant ses clips / Essoufflé comme un gros lard qui monte les escaliers / Dégouté j’retourne au bar m’installe et reste calé / Mais t’auras beau faire la coupole pour briller / Quand j’vais prendre le microphone tout l’monde va t’oublier /

KESTA
J’suis un Bboy pas un toy, le Hip Hop c’est mon truc / Donc j’suis polyvalent. Enfin y’a bien une chose / Que j’n’ose plus au risque de me péter les dents / Le break ! J’laisse ça aux potos du Serpat / Mate ça la fluidité d’Easy Colt au 6 Step / Si je danse faites un max de place à Kestapat / Pousse les vases et prie pour ton appart’ / Quand je phase personne ne capte mon style / Mélange de Boogaloo, musette et kung fu Kill Bill / La dernière fois que j’ai tenté d’esquisser un pas / Le papa d’un gars du posse a trouvé ça très sympa / Qu’ils emmènent leur copain handicapé en ré-soi / « Heu j’ai foiré mon Ninety Nine » Quoi qu’il en soit / Le mec mûr sur YouTube que tu matais y’a 1 mois / « - Nan Régis fait du Smurf c’était toi ? – Ouais ouais… Chut tu l’dis à personne » //
Track Name: Aktivistes (prod. Djar One - sax Nicolas Seigneuret)
Aktivistes

DJAR ONE
Le Hip Hop ma passion, parfois même un taf / Je kiffe les graffs et griffonner des paragraphes / Fachés mais fonkys, sur beats gras, façonnés / De gros samples, fasciné par formes et lettres dessinées / Ils sont pas comme ceux du ciné donc on nique les flics en faction / Fixes devant les bistrots les poivrots deviennent des trophées / Même si le rap m’en file jamais, j’enfile les phases désormais / Tant de fric dépensé sans une pensée pour une passion / Sessions scratch et voisinage ne font pas bon ménage / Tant de scènes provoquées quand madame n’est pas ok / Sacrifier son couple à une passion c’est con / A tort ou à raison préférer le Hip hop aux femmes / Favoriser nos 69 fans, t’façons / Le virus m’a infiltré, je filtre les loops rêches / Je lâcherai de la fraîche encore à farfouiller les skeuds / Jouerai au fin fond de la France pour un forfait de força /

KESTA
Mon Hip Hop c’est le style au stylo, des skills au skinny / En stress sur le spray au Fat à 6 mètres de haut / Ca sent le son et la sueur, la 16 et la scène / En mode Joey sous acide à 100 % je me saigne / On sera pas disque d’or, faire un disque c’est dur / Alors j’y mets mes tripes c’est sûr pour que ça sorte fort / J’ai la rage du débutant pourtant presque 20 ans / Que je suis dedans et c’est passé comme papa dans maman / Les vinyles sur le dos, les platines, la sono / Trimballés en Ciao, stop, potos, bus ou Twingo / A corps et à cœur perdu, je me suis investi / Avec le style. Dédicace au grand Master Dee Nasty / Respecter les piliers pour encrer la culture / Je prétends pas révolutionner l’écriture / Mais je le fais avec amour, c’est ce qui me fait lever tous les jours / Et je m’en ferais péter les oreilles jusqu’à m’en rendre sourd / J’ai per-cho le Hip Hop syndrome comme Phuncky Doyen ou Rocca / C’est mon royaume. Ves-qui les requins les caille-ra / De cahiers, les camés aux cachets, les cachets trop légers / Les caches et les potes aux talents gâchés par une attitude trop fâchée / Mon entourage est peuplé de gens cool et positifs / A l’image de mon crew souvent saoul et créatif / Nos préceptes sont simples : rester humble et vindicatifs / Zulu Nation Serpat Crew, ça c’est l’indicatif /

SENBEÏ
Aktiviste ! Donc forcément optimiste / J’fais un paquet d’sacrifices et j’sais même pas c’que j’vise / Dans le Hip Hop j’m’immisce, crois moi c’n’est pas qu’un caprice / J’pratique mais pour l’fric c’est pas sur l’rap que j’mise / J’m’implique, m’applique, me complique la vie, j’t’explique / Le plus dur dans la zik, c’est pas la partie artistique / Mais d’être prolifique même dans les moments chaotiques / J’te garantie qu’avoir une double vie c’est vite problématique / Parfois j’hésite et m’dis qu’j’devrais tout envoyer valdinguer / Trop fatigué, j’ai plus la force de bourlinguer / Constamment jongler entre famille, taf et musique ça m’rend cinglé / Mais chaque fois qu’j’arrête le rap, 2 jours après j’veux m’flinguer / J’peux pas tourner la page, accro / J’fais un blocage dès qu’j’ai pas ma dose, ma cause / Le Hip Hop, j’aimerais m’enfuir avec ma bite et mon micro / Utopique, Acoosmik : Aktiviste et c’est pas rose //
Track Name: Is it hot ? (prod. Djar One)
The party is at 7 O'clock !!!
Track Name: Francofunk (prod. Djar One)
Francofunk

DJAR ONE
Franco du collier mon cahier d’écolier / Rempli de textes, Gros amène un thème funky / Donc je dis « banco » encore un hit qui va péter / Du Pays de Caux à L.A. Sans défaut au dessus / De la mêlée, Acoosmik The Funkiest Posse / Qui sans cesse grossit donc écrase les wacks MCs / Embrase les scènes saigne et ruine ton bar / On n’brasse pas des dollars mais les faux craignent nos mollards / Je moleste les samples enfle les breakbeats / Leste la basse Qu’on vient kicker au plus vite / Le Funk est franchouillard franchement rondouillard / Rompt des strings et des nuques et fait même groover les Punks / ------ Clap / Slap fats caps qui tapent / Le blaze de mon SERPAT encore un apéro qui dérape / DJAR ONE au micro je gâte les fans c’est cadeau / Décadent mais déterminé check le track c’est pas terminé /

REFRAIN
Francofunk ! On est ke-fon on s’fout d’c’que font / Les autres d’toutes façons notre plancher sera leur plafond / Francofunk ! On est ke-fon on s’fout d’c’que font / Les autres d’toutes façons on fait nos trucs à fond /

KESTA
Pousse les watts, quand je pose la funk sur la feutrine / J’épouse les basses et dans la salle ça sent la cyprine / La sueur, le sexe, sur scène seulement au bout de 6 rimes / Imagine au bout d’un 16, c’est carrément le squirting / La funk c’est ça, c’est sale, c’est cool, ça slap comme Larry / Ca vient de la soul mais en plus fat comme Barry / un beat une gratte et le tempo qui varie / Parce que dans les 70’s les mecs étaient trop irie / J’ai besoin de ça pour me sentir à l’aise / J’peux pas m’poser sur un truc naze Mobb Deep à la française / Faut que ça chahute dans ton slip le flow crapahute / Et fait des bons sur le beat voire te catapulte / Les MC’s sont tristes, n'offrent aucun contraste / Chantent des balades un peu chiantes, c’est pour ça qu’on trace / A toutes vitesse comme dans un live des JB’s / Nous on peut le faire car notre zik n’est pas un biz /

REFRAIN
Francofunk ! On est ke-fon on s’fout d’c’que font / Les autres d’toutes façons notre plancher sera leur plafond / Francofunk ! On est ke-fon on s’fout d’c’que font / Les autres d’toutes façons on fait nos trucs à fond /

SENBEÏ
On jongle avec la langue française pour qu’elle sonne fonky / Du swing, du groove et sans cesse un public conquis / Par nos rythmes syncopés. Si t’as suivi l’épopée / Tu sais qu’le Fonkiest Posse, rien ne peut le stopper / Notre style qui pue la transpi’ rafle tous les trophées / On joue pour vous réchauffer pas vraiment pour philosopher / On fait la zik qu’on aime donc on n’est pas dans la tendance / C’est plutôt rude d’avoir la fonky attitude en France / Mais on s’démerde et on répand notre musique fancofunk / Rimeurs en herbe ou sans talant flippent dès qu’on prend l’microphone / Car sur scène on est vivant, pas là pour jouer les pots d’fleurs / On a vu trop d’concerts décevants d’mecs qu’ont peur d’être en sueur / Dans c’rap triste, une lueur, Acoosmik / Ridiculise les projets sans profondeur artistique / Le pari fou d’faire bouger la foule sans faire du rock / Le parti pris d’pas vendre son boule ou d’perdr’ son froc //

REFRAIN
Francofunk ! On est ke-fon on s’fout d’c’que font / Les autres d’toutes façons notre plancher sera leur plafond / Francofunk ! On est ke-fon on s’fout d’c’que font / Les autres d’toutes façons on fait nos trucs à fond /
Track Name: Come back again (prod. Djar One)
Girl if you love it, come back again !
Track Name: Choix de Vie (prod. Djar One)
Choix de Vie

SENBEÏ
Réveil, café, stylo, instru qui tourne en boucle / A peine debout et qu’une envie, cracher des rimes par kilos / Quel que soit c’qu’il en coûte et même en période de doute / J’ai choisi ma route, je reste Hip Hop et j’m’arrêt’rais pas d’sitôt / Laisse-moi tranquille, t’as pas vu l’écriteau « ne pas déranger » ? / J’ai pris trop d’retard, et j’n’ai pas engrangé / Assez d’lyrics, de flows, de public, de shows / Jamais rassasié, ma flamme n’est pas éteinte, maint’nant c’est un brasier / Encore plus la dalle qu’au début, j’suis loin d’être en panne de carbu / Déterminé, comme toute ma tribu je refuse que l’histoire soit terminée / Ni même mise de côté /
C’est trop important j’laiss’rais pas ces empotés du mic’ l’emporter / Trop d’escrocs jouent les mac dans ta sono et ça t’épate / N’oublie pas qu’c’est un rôle, comme nous, toute l’année ils bouffent des pates / On galère mais on s’éclate, pas d’paye, mais j’noircie mon book / Réveil, café, stylo, une vie qui tourne en boucle /


DJAR ONE
Ma prose transpire le Hip-hop à haute dose / Explose au micro ne s’expose pas sur radio / Je transpose les loops et transporte les foules / Fout un beat cool sur les ondes et mon esprit passe la seconde / On bouffe la bête immonde même timoré je t’innonde / De bonnes vibes donc t’emmène dans mon petit monde / Le fisc, les merdes, les gens barrés trop tôt / Les disques, le verbe, l’amour et les bistrots / Bizarre comme les jours les mois les années s’enchaînent / Vite, plus de minutes perdues dans une cuite / On radote à trente berges bé-ger comme à dix-huit / Je fabrique toujours des hits mais n’attends plus la réussite / Il reste, les beefs, les kifs, la scène, le studio / D’aucuns diront que c’est idiot un dévouement si excessif / Mais la zik’ est immortelle a modelé mon mental / SERPAT je reste un B-boy même pour que dalle /

KESTA
Mener une vie de pantouflard apres le taf devant la téloche / Zombi, tocard qui tire la tronche sur la péloche / Pousser un caddie en guise de sortie du Samedi / Réver de trouver l’âme sœur dans un rayon d’Aldi / Une sale vie que j’suis pas prèt de mener / D’ailleurs à mes amis j’ai fait jurer de m’euthanasier / Si par malheur je venais à sombrer dans cette morne folie / « Allez une soupe, une petite claque sur les couilles et au lit ! » / Le Hip Hop mon vaccin, ma muse, mes excès / Un choix de vie qui me porte et m’amuse je sais qu’c’est / futile pour la plupart d’entre vous mais si ma voix / Raisonne dans tes speakers c’est que t’y crois un peu, avoue / J’conçois pas d’passer une journée sans son / Le moral à zéro comme si on avait rasé Samson / J’t’assure, ça des bubs et une petite pression / Plus des Bboys au sol, j’pourrais peut-être vivre sans sous //
Track Name: En vous remerçiant... (sous vos applaudissements) (prod. Djar One)
Outro !
Quand le rideau se baisse, faut que je quitte le podium
Quand le rideau tombe c'est que la pièce touche à sa fin